« Je sens que quelque chose ne tourne pas rond en ce moment dans ma vie… plus j’y pense et plus je suis sûr d’avoir un problème,… » ces phrases vous parlent ? Alors voici un article qui vous aidera à comprendre comment notre esprit fonctionne face à nos divers problèmes et quelle peut-être la solution.

A quel moment peut-on se dire que nous avons un problème ? Comment cela se concrétise t-il dans notre esprit ?

La plupart du temps, nous avons tendance à intérioriser nos problèmes, de manière consciente ou inconsciente, par ce qu’il est trop difficile d’y faire face et aussi par ce que l’on pense qu’il vont passer rapidement. Bien souvent, c’est lorsque certains  symptômes apparaissent que l’on décide de consulter…

le sentiment d’avoir un problème s’accompagne toujours d’un ou plusieurs symptômes comme par exemple l’anxiété, le stress, une peur,de  la tristesse, de l’agressivité, le manque d’entrain, ….

Ces symptômes représentent pour la personne concernée une croyance de ce qu’elle est, ce qui l’empêche d’envisager une autre manière de voir la réalité de ce qui l’encombre.

Le principe de l’externalisation du symptôme est de permettre au patient de mettre de la distance avec son problème, d’observer ce qui ce passe en lui et de trouver le plus rapidement une solution efficace pour le surmonter.

En art-thérapie, le dessin stratégique est un outil très efficace car il fait appel à l’inconscient et permet de faire remonter les émotions inconscientes liées à la problématique, et surtout d’identifier de manière réelle la source de ce problème (qui peut être différent de celui que l’on pense).

Comment cet outil est-il utilisé en thérapie ?

Après un entretien avec le patient, il lui est proposé de dessiner sa problématique (aucune aptitude en dessin n’est demandée, nous ne sommes pas dans un atelier artistique). S’en suivra ensuite par le biais de questionnement et de suggestions du thérapeute une évolution de son dessin. Le thérapeute n’est pas là pour interpréter le dessin, c’est le patient qui va créer une histoire métaphorique et traduire sur le papier les suggestions comme il les entend.

Par notre capacité à communiquer par l’image, le dessin est révélateur des émotions et des croyances inconscientes qui ont construit les symptômes pour lesquels le patient a besoin de consulter. Le dessin va libérer la parole.

 

Quels sont les bénéfices de cet outil ?

  • Identifier rapidement ses difficultés
  • Prendre du recul et être capable de reconnaître les symptômes
  • Développer de nouvelles ressources pour débloquer une situation
  • Favoriser un changement positif et s’ouvrir à de nouvelles perspectives d’évolution
  • Améliorer la confiance en soi, l’estime de soi et sa relation aux autres
  • Récupérer un équilibre émotionnel stable

Le dessin stratégique est utilisé à des fins thérapeutiques et en accompagnement avec le thérapeute.

Formée à cet outil par le docteur Eric Bardot, psychiatre, pédopsychiatre et directeur du centre Mimethys de Nantes,  je vous accompagne :

  • en séance individuelle
  • en duo (parent /enfant ou couple)  pour tous vos problèmes relationnels.

 

EXTERNALISER LES SYMPTÔMES PAR LE DESSIN

2 avis sur « EXTERNALISER LES SYMPTÔMES PAR LE DESSIN »

  • 25 mai 2019 à 13 h 48 min
    Permalien

    Il faudra que je trouve un jour pour faire un stage. Nicole Douvillé

    • 14 juin 2019 à 16 h 07 min
      Permalien

      Bonjour Nicole,
      Justement j’en organise un sur l’arbre de vie le mardi 9 juillet, tu es la bienvenue

Commentaires fermés.